« Mais du coup, tu pars avec qui ? » – Lausanne en 24h

p1030431

Lausanne faisait partie de ma liste interminable de destinations à checker.

C’est maintenant chose faite.

Je suis toujours amusée de voir les réactions de mes proches quand je leur dis que je pars seule et leur angoisse à ce que ma route croise celle d’un détraqué. Comme si hors de ma ville, les probabilités augmentaient obligatoirement.

C’est donc pleine d’entrain et sans crainte de me faire égorgée dans le coin sombre d’une ruelle, que j’ai rejoint Lausanne pour le week-end.

Après un covoiturage presque douloureux (non jeune homme, tout le monde n’a pas envie d’écouter l’album intégral de Maitre Gims), me voilà fraîchement débarquée.

J’ai été très vite aimantée par le bas (car oui descendre m’est apparu plus facile et ceux qui ont déjà mis les pieds à Lausanne savent ô combien cette ville fait travailler les cuissots), rejoignant ainsi le Lac Léman, ses cygnes et la file interminable de couples enlacés qui longent les rives.

Après m’être baladée un bon moment au bord du Lac, je me suis résignée à payer mon ticket 3,70 CHF (environ le même montant en Euro) pour un ticket de métro, rejoignant ainsi le centre-ville, la Place de la Palud, les rues pavées et les petites boutiques pleine de charmes.

En fin de journée, j’ai retrouvé la jeune femme qui allait m’héberger gracieusement pour la nuit, via couchsurfing et qui m’a accueilli à bras ouverts dans son petit appartement, un peu délabré mais bien suffisant pour la nuit.

Ma logeuse a joué les guides d’un soir, me détaillant chaque recoin de cette ville qu’elle connait par cœur. J’ai alors découvert, au-delà de la gratuité d’un hébergement bien placé, tout l’intérêt de cette communauté d’entraide.

Nous sommes donc allés au Zinema, un cinéma / café branché où vous y ferez notamment la rencontre d’un serveur chaleureux et curieux dans tout ce que la curiosité a de bon avant de rejoindre une petite salle de concert au nom presque effrayant « Le lapin vert ».

Je serais moins enthousiaste sur ce dernier lieu pourtant niché à côté de la cathédrale et très intimiste mais dont la programmation n’est disons…pas de mon goût (à moins d’être friand de musique expérimentale).

Le lendemain, après avoir remercié mon hôte, j’ai petit-déjeuné au Blackbird, une chaîne de restaurant proposant des brunchs et porridges en tout genre. Et c’est là, devant mes flocons d’avoine détrempés et tous ces gens attablés et d’une humeur de dimanche matin (la fameuse bonne humeur qui sent bon les viennoiseries et la détente) que je me suis dit à quel point la liberté des voyages en solitaire était jouissive.

A quelques rues d’ici, je suis partie découvrir le Palais de Rumine qui renferme la bibliothèque universitaire et plusieurs musées. Pour ma part, j’ai visité la partie dédiée à la zoologie et l’exposition sur les parasites (c’est d’ailleurs ici que j’ai découvert que les parasites avaient une réelle raison d’être, de là à dire que ça m’a fascinée…). Instructif mais je me suis davantage délectée de la beauté des lieux que du contenu de l’expo.

p1030427

J’ai ensuite enchaîné, après un énième passage devant le Lac qui m’attirait presque autant que RG (Ryan Gosling pour les intimes), sur le musée des jeux olympiques.

N’étant pas une grande sportive, je dois bien admettre qu’admirer les vêtements portés par les marathoniens des années 70 ne m’a pas émue outre mesure mais toute la partie ludique qui consister à tester nos petits corps sur des machines improbables aura au moins eu le mérite de me distraire.

Et puis selon un des tests réalisés, il apparaitrait que je suis plutôt volontaire et proche de mes objectifs, je n’allais quand même pas refuser une si jolie prévision.

J’ai fini cette journée ensoleillée par un dernier tour à Blackbird pour un brunch démesuré avant de repartir et quitter cette parenthèse suisse, aussi courte que ressourçante.

C’était chouette Lausanne, c’était vraiment chouette…

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s