Comment faire durer le chagrin post rupture – Méthode homologuée par la fédération des chouineuses

2934554815_1_3

Toujours dans la série des « Comment », voici la suite naturelle du « Comment ne pas garder un mec ». Parce qu’après s’être faite jeter de la caisse à 130 en pleine ligne droite, on va quand même lui courir après l’air déconfit. Il est des plaisirs dont il serait dommage de se passer.

1 – Conserve le sur tous tes réseaux sociaux. Si besoin, installe ceux sur lesquels tu étais absente histoire de ne rien rater de son actu.

Petit bonus : pense à bien activer toutes les notifications possible et imaginable. Ça fait toujours plaisir de se faire réveiller en pleine nuit par une photo de son ex en soirée aux bras d’un troupeau de blondes, non ?

Tu verras qu’en plus si du temps où vous loviez il ne postait rien, il deviendra subitement très généreux en publications. Et ça c’est vraiment l’idéal pour la méthode présentement décrite.

2 – A intervalles plus ou moins réguliers, n’hésite pas à lui envoyer un petit « Tu me manques » qu’il lira dans les 2 minutes et auquel il répondra dans les 7 jours par un « Très chère, il faut passer à autre chose » ou toute autre phrase chaleureuse mettant du baume à ton cœur de loveuse.

Petit bonus : n’hésite pas à accompagner le dit-message d’une photo de la belle époque.

Maxi bonus : « La nostalgie, c’est la pourriture de l’âme » – citation de mon boss suite au rachat de ma boite. A réadapter à la situation.

3 – Il n’est pas encore temps de bouger ton boule sur Shakira comme une Déesse de l’Amour. Je t’invite donc à bien choisir tes Playlists sur Deezer. J’ai fait le test, en tapant « chagrin d’amour », on tombe sur des petites perles à faire pleurer le cœur de pierre le plus pierreux qui soit (j’ai le droit d’inventer des mots, c’est MON blog !).  Sur les 2 playlists, la seconde s’appelle « Chagrin d’amour / pleurer pour évacuer », prépare le karcher rétinien, on va ouvrir les vannes poulette !

Si tu meurs donc d’envie de te mettre en position fœtus sous la couette pour pleurer l’être aimé, tu y trouveras des chansons aux titres étonnants tels que « La fin de la fin du Monde » de Calogero ( à quand la fin de la fin de Calo ??) ou encore « Je voudrais tant que tu sois là » de Serge Lama. Je ne sais pas toi, mais moi ça me donne trop envie !

D’ailleurs, je dois filer, je me fais embarquer par Solomon Burke et son « Cry to me », sauf que pour les connaisseuses, je suis davantage en train de me remémorer Patrick Swayze au bras de baby qu’à pleurer qui que ce soit, et ça c’est vraiment trop swag, non ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s